Gérard Hakiza ou le Mal-être du cnd

09-10-2009


Sous le pseudonyme de Gérad Hakiza, la cellule de communication du parti au pouvoir cndd-fdd a publié sur son site un compte rendu de la Conférence Publique organisée par la Section Belgique du Parti Sahwanya-Frodebu, le 26.09.2009 et co-animée par l'Honorable Domitien NDAYIZEYE, candidat élu dudit Parti aux élections présidentielles de 2010. Aucun membre de cette cellule n'était présent. Il ne s'agissait pas non plus d'une téléconférence. Il est donc intéressant de savoir pourquoi et comment G. Hakiza, alias Anonymous, est parvenu à dresser un compte rendu d'une conférence où il a été convié mais n'était pas.

A malin, malin et demi.

Par son intitulé "Conférence Ndayizeye à Bruxelles: que de mensonges et injures" du 28.09.09, G. Hakiza a simplement commis un faux en écriture de "A Bruxelles, Ndayizeye a convaincu" et " Ce qu'a dit Ndayizeye à Bruxelles", parus sur le site www.frodebu.be, le 27 et 28.09.09.
Par ses "j'avais trois missions que j'ai réussies à 100%, mais le développemnt n'était inscrit à mon agenda" et "j'ai eu et j'ai toujours toutes les missions du monde, sauf celle de développer mon peuple", G. Hakiza a de nouveau commis un faux en écriture de " le programme de la transition était claire: négocier la paix, organiser les élections et créer un environnement favorable pour un développement économique. Nous avons négocié et conclu la paix avec le cndd-fdd; avec le FNL, nous avions commencé et le nouveau pouvoir devait continuer; nous avons organisé les élections générales de 2005...", réponse du Président Ndayizeye à une question du public sur sa présidence de transition de 2003- 2005.
G. Hakiza attribue au Président Ndayizeye une seule injure, avoir dit : "cndd-fdd, parti au pouvoir". Là aussi, l'on peut relire frodebu.be pour constater que le Président Ndayizeye a chaquefois utilisé l'expression:" nos amis au pouvoir". Paradoxalement, G. Hakiza s'est senti injurié, choqué, humilié par cette expression dès lors que quelques lignes plus loin, il est fier d'écrire " maintenant que ce dernier (parti cndd-fdd) est aux affaires...". Quelle défférence établit-il entre être au pouvoir et être aux affaires?

Il saute aux yeux que la raison principale de son compte rendu est de faire dire au Président Ndayizeye ce qu'il n'a pas dit. En effet, G. Hakiza utilise le "je" (j'avais trois missions...& j'ai eu et j'ai toujours...) tandis que le Président Ndayizeye a utilisé le "Nous" (nous avons négocié et conclu la paix avec le cndd-fdd..). C'est donc G. Hakiza qui a proféré mensonges et injures qui plus est, a calomnié le Président Ndayizeye et ses interlocuteurs à cette conférence. Ce n'est pas sa première. Il avait déjà agi de la sorte vis-avis de son propre Président de parti et Président de la République dans son fameux: " Et si on décortiquait le discours du Président. (Nkurunziza)". Idem vi-a-avis de Siméon Barubiriza. Il est donc récidiviste.
La deuxième raison est de profiter de la tribune de cette conférence pour se faire de la propagande. Mal lui en prit. G. Hakiza a d'abord fait étalage de ses frustrations et obsessions en se lançant dans la théorie du pyromane. Il sera d'autant plus "sidéré" en relisant son billet qu'il trouvera qu'il a traité son parti de pyromane. Qui dit pyromane dit objet pyromaniaque ou obsesstionnel. G. Hakiza en cite "plusieurs villas et bulding" que le Président Ndayizeye se serait "tapé à Bujumbura et en province" pendant la transition. D'où ses justitications des deux complots contre le Président Ndayizeye en 2006 et 2009 pour s'en accaparer. Un tel comportement d'un parti au pouvoir est effectivement pyromaniaque. Seulement, nous sommes à mille lieux du sujet "Préparation, enjeux et perspectives d'avenir, des élections de 2010." débattu à Bruxelles.

Comme s'il avait animé lui-même ladite conférence, G. Hakiza conclut son compte rendu par le slogan on ne peut plus électoraliste: "Dukora-bavuga; bavuga-dukora; dukora-dusenga; dusenga-dukora; le peuple tranchera un jour". Sans s'attarder au détail sémantique du genre "dukora (ikibi) - [abandi) bavuga (iciza), ce slogan est non seulement électoraliste mais aussi paradoxal. Là aussi, mal lui en prit. Par "le peuple tranchera un jour", G. Hakiza avoue le mal que son parti a causé au pleuple et lui demande instamment d'être sanctionné sévèrement (trancher) aux prochaines élections de 2010.

Slogans paradoxaux, indices sérieux du MAL-ETRE du parti cndd-fdd.

Par ses pseudonymies, ses faux en écriture, ses calomnies et ses frustrations, Gérard Hakiza est le prototype du mal-être du parti au pouvoir.
Les autres facettes de ce mal-être s'observent à travers ses slogans paradoxaux que G. Hakiza a qualifiés de "marquée déposée". Leur but
est surtout de dissimuler la dérive autoritaire vers un parti-Etat et partant vers la non-tenue de ces élections de 2010.

Qui n'a pas lu ou entendu récemment: "le cndd-fdd est largement gagnant en 2010; la population va voter en masse pour le cndd-fdd; oui, le cndd-fdd entretient une milice privée comme les autres partis politiqes; d'autres partis avant nous se sont livrés aux malversations économiques
et à la corruption; celui qui perturbera les élections sera considéré comme l'ennemi de la démocratie, du pays, etc... etc...

Pourquoi toute cette lithanie alors que le cndd-fdd, comme les autres partis, ne devait répondre qu'à la seule question du moment: comment organiser des élections libres, transparentes et démocratiques en 2010?

Non seulement il a évité la question mais il a parlé des résultats, de ses résultats à des élections non encore organisées. Même son Secrétaire Général (SG) a dû déplumer son aigle et "jurer sur la barbe de ses ancêtres (slogan paradoxal)" pour dire qu'en alignant des zéros, les autres partis politiques obtiendront toujours zéro. Au vu de l'aveu et de la demande de G.Hakiza ci-avant, le S.G. n'exprimait-il pas sa peur bleue d'un zéro pointé à ces élections.

Dès son accession au pouvoir-paradi- aux affaires en 2005, outre ses croisades mystico-politico-religieuses (dukora-dusenga), le cndd-fdd n'a fonctionné qu'à coups de slogans paradoxaux. Un échantillon.

1° "UBWOKO NTIBWICA HICA INTWARO MBI"
Ce "l'ethnie ne tue pas, seule tue la mauvaise gouvernance" est manifestement adressé à l'ancien parti-Etat, l'Uprona. Ce premier slogan paradoxal a été immortalisé sur une croix dans Bujumbura rural fin 2005. Le fait que le verbe "tuer" soit répété (2 fois sur 5 mots) rend plus paradoxal ce slogan. Car, pour le cndd-fdd, si hier l'on tuait pour des raisons ethniques, demain (aujourd'hui) on tuera (tue) pour des raisons de mauvaise gouvernance. Il y a lieu de constater qu'au cndd-fdd, tuer demeure un sujet obsessionnel. Et pour cause. Ce slogan fut suivi par ses montages de complots, d'emprisonnements arbitraires, de tortures, des massacres à Muyinga, Kamenge etc.., du musellement de la presse et des autres partis politiques et dernièrement de l'assassinat de Mr Ernest Manirumva. Résultat: le cndd-fdd s'est comporté exactement comme son grand parti-Etat frère à qui il a balancé ledit slogan.

2°. "LES CHIENS ABOIENT ET LA CARAVANE PASSE"
C'est ainsi que le Président P. Nkurunziza a répondu à ses concitoyens de la diaspora dans les enceintes de l'Union Européenne (U.E.) en 2006. Ceux-ci ne lui demandaient que la libération desdits conjurés de Mwakiro dont le Président D. Ndayizeye, accusés faussement de putsch. Traiter ses compatriotes de chien, il n'a pas pire injure chez un Murundi.

3°."LE CNDD- FDD POUVAIT MEME FAIRE CADEAU DU FALCON 50"
C'est le porte-parole du cndd-fdd et du premier gouvernement anticonstitutionnel qui l'a martelé à l'égard de la communauté nationale et internationale qui reprochaient à son parti de malversations économiques notamment en vendant illégalement ce bien de l'Etat et en en empochant le produit de la vente. Ce slogan traduise l'arrogance pendant que la sécheresse et la famine sévissaient dans les provinces du Nord et du centre.

4°." POUR QUI ROULE L’UNION- EUROPPEENNE"
Au mois de Juillet 2009 , L'U.E. venait de constater aussi que le Burundi est un Etat fragile...; ses institutions restent faibles...dans tous les domaines concernant l'Etat de droit, les droits de l'Homme, la sécurité, la bonne gouvernance et l'économie. La dérive autoritaire du cndd-fdd est à l'origine de cette fragilisation. "Pour qui roule..." est ici une expression de mépris, de dédain à l'égard du plus important bailleur de fonds du Burundi.

5°. "NOUS AVONS ACCOMPLI LE PROGRAMME POUR LEQUEL NOUS AVONS ETE ELUS EN 2005"
L'on serait tenté d'ajouter bravo. Seulement voilà, ce slogan date de son premier anniversaire de sa victoire en 2005 et revient chaque année comme une rangaine. Qui plus est, ce programme accompli est inconnu du public d'autant que même celui résumé par le Prédsident Ndayizeye à Bruxelles a été rejeté (rejet des Accords d'Arusha) par le cndd-fdd. C'est seulement dans le magazine "Les Afriques" de mars 2008 que le Président P. Nkurunziza s'est enfin décidé de dévoiler ce que G. Hakiza appelle "un agenda": " reconstruire un nouveau Burundi" . Donc, un autre territoire burundais qui aurait d'ailleurs une superficie inférieure à celle du Burundi actuel. Reste à savoir où, avec qui et sur quel continent le cndd-fdd va construire la case du parti.

Une lueur d'espoir dans cette grisaille

Ce petit échantillon de réponses "à côté de la loi" (paradoxal) du parti cndd-fdd illustre le MAL-ETRE de nos amis au pouvoir. Leur mal-être au pouvoir comme aux affaires a remis en cause le processus de paix et de réconciliation nationale et de la création de l'environnement favorable à l'édification d'un BURUNDI NOUVEAU, cet Etat de droit et démocratique auquel tout citoyen burundais aspire depuis l'Indépendance.

Comme Gérard Hakiza l'a laissé entendre (le peuple tranchera), la première lueur d'espoir vient de la demande du cndd-fdd lui-même d'être sévèrement sanctionné par le peuple. Celui-ci ne demandait que ça. Il ne se dérobera pas à ce devoir si noble.

La seconde lueur provient de la naissance certes dans la douleur de la C.E.NI. et du code électoral. Cela dénote qu'il existe des vrais HAKIZA avec qui le président D. NDAYIZEYE, et son Parti Sahwanya-Frodebu, va organiser les élections de 2010, négocier et conclure la paix et la création d'un environnement favorable au BIEN-ETRE des Barundi.



Kayogera J

Actualités

Description : cette rubrique reprend différentes actualités concernant le Frodebu

Ajouter un article

Recommander cette page

Ajouter aux favoris

Articles